Ravenous – Hubris

Les Canadiens de Ravenous viennent de sortir leur deuxième album, « Hubris », qui mélange intelligemment les styles et influences, pour un résultat qui vaut le détour…

Le dragon et le barde

Ô Canada ! Notre chronique du jour nous emmène à Calgary, à la rencontre de Ravenous E.H. (pour Eternal Hunger).

Ravenous est une jeune formation créée en 2016. Le groupe a sorti son premier album «Eat the Fallen» en 2019 et revient donc aujourd’hui présenter son second opus, «Hubris», avec la même volonté de proposer un mélange des styles allant du Power au Thrash en passant par le Speed ou le Prog.

Pour vous aider à situer le groupe, disons que Ravenous est une combinaison des riffs ultra rapides de Dragonforce avec le côté plus lyrique de Blind Guardian.

Le plus bel exemple de cet heureux mariage est «Bridgeburner», titre sur lequel la voix de R.A. Voltaire ressemble à s’y méprendre à celle d’Hansi Kursch. Citons également «Son of Storms» qui ne cache pas non plus ses influences.

Ceci nous permet d’aborder la grande force de Ravenous, à savoir la qualité de ses membres : R.A. Voltaire livre une prestation vocale de haut niveau, bien accompagné par des musiciens talentueux qui tiennent la baraque, notamment sur des titres techniques comme l’incroyable «Die 1,000 Deaths», qui en décoiffera plus d’un.

Toutefois, tout n’est pas que vitesse dans l’univers de Ravenous : le groupe s’illustre également sur des compositions mid-tempo à l’image du très réussi «Son of Storms», déjà évoqué précédemment, ou encore de la plus classique ballade “Onwards & Upwards”.

Plus on est de fous…

Le groupe s’est aussi entouré de plusieurs guests, comme Mathias Blad de Falconer ou encore Vincent Jones que l’on a entendu récemment dans Wizardthrone, et qui vient poser son growl sur « … Of Beast and Faust », titre théâtral de 10 minutes qui clôture l’album. Jusqu’au bout, Ravenous jongle donc avec les styles mais de manière intelligente pour éviter l’ingestion.

Vous l’aurez compris, ce nouvel album sonne donc très bien et ne comprend pas de réel défaut. Les puristes du Power Metal regretteront surement un manque de refrain catchy  qui auraient été utiles pour promouvoir le travail d’un groupe qui ne manque assurément pas de talent.

Le titre à retenir :

  • « Die 1,000 Deaths”, un titre de Power/Speed ultra énervé qui donnerait des sueurs froides aux joueurs de Guitar Hero.

C’est pour vous si…

  • Entre Blind Guardian et Dragonforce votre cœur balance, n’hésitez plus, Ravenous saura vous satisfaire
  • Vous souhaitez soutenir un groupe qui mérite plus de visibilité

Ce n’est pas pour vous si…

  • Vous recherchez du Power mélodique à chanter sous la douche
  • Le mélange des genres vous fait peur

Sortie : 22 octobre 2021
Label : Feast Beast Records
Genre : Power metal

1. Carnage in Carthage
2. Astral Elixir
3. Son of Storms
4. Die 1000 Deaths
5. Bridgeburner
6. The Alder Queen
7. March of Hunger
8. Claw is the Law
9. Onwards & Upwards
10. …Of Beasts and Faust

NOTRE AVIS

L’univers du Power Metal regorge de groupes qui mériteraient d’être d’avantage mis en avant. Ravenous est de ceux-là. Les Canadiens font incontestablement partie de ces groupes à suivre et avec « Hubris », ils signent là un bon album, bien maitrisé et parfaitement interprété, qui mérite que l’on s’y attarde.
Composition
8
Arrangements
7
Écriture
8
AlexPMF
AlexPMF
Pirate des temps modernes chevauchant le monde sur son dragon, un violoncelle dans la main et une bouteille de bière dans l'autre. Mes références : Running Wild / Powerwolf / Gloryhammer / Rhapsody

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L’univers du Power Metal regorge de groupes qui mériteraient d’être d’avantage mis en avant. Ravenous est de ceux-là. Les Canadiens font incontestablement partie de ces groupes à suivre et avec « Hubris », ils signent là un bon album, bien maitrisé et parfaitement interprété, qui mérite que l’on s’y attarde. Ravenous - Hubris