Interview : Memoir Sonata répond à nos questions

Les membres de Memoir Sonata, tout nouveau groupe danois ayant sorti son premier album “Seven Hills Of Rome” l’an dernier, ont accepté de réaliser une courte interview avec nous lors de l’Epic Fest. C’était très sympa d’avoir pu rencontrer ce jeune groupe.

Interview réalisée en janvier 2024 à l’Epic Fest.

1/ Pourquoi avoir choisi le nom de « Memoir Sonata » ?

On a des influences liées à la musique Classique, alors a pris le nom « Sonata » par rapport à l’œuvre « Moonlight Sonata » (la Sonate n°14) de Beethoven. Ensuite, pour ce qui est de « Memoir », on a choisi ce mot car on écrit des chansons traitant d’événements historiques. En mêlant les thèmes de nos paroles en plus de nos influences avec la musique Classique, c’est devenu Memoir Sonata.

2/ Pourquoi avoir repris le thème de la symphonie n°40 de Mozart dans le solo de « Opera of the Magic Flute » ?

C’était marrant à jouer (rires). C’est une sorte d’hommage à nos influences.

3/ Quelles sont les principales influences de Memoir Sonata ?

Pendant longtemps on a écouté Iron Maiden. Puis progressivement on a découvert le Power Metal et le Metal Symphonique, cette évolution était assez naturelle. On aime les sonorités symphoniques, Nightwish est une grande influence pour nous, mais on aime aussi les groupes de Metal Progressif comme Dream Theater, ainsi que ceux mettant l’accent sur le côté Symphonique comme Symphony X.

4 / Quel est le style de Memoir Sonata ? On pense que vous êtes un groupe de Power Metal Symphonique.

Je pense que oui aussi c’est notre style en général, mais on a pas mal d’influences liées à d’autres genres.

5/ Qu’est-ce qui vous inspire à travers les paroles de vos chansons ?

Ces derniers jours j’ai joué à pas mal de jeux vidéo (rires). Juste pour être honnête, des jeux évoquant l’Histoire comme Assassin’s Creed ont été une étincelle m’ayant permis de trouver les sujets d’écriture. Tout ce monde lié à l’Histoire est une source d’inspiration, c’est ce dont on parle dans nos paroles.

On a d’abord commencé à rechercher un sujet pendant longtemps, on s’est focalisé sur des faits réels, puis on a commencé à écrire.

6/ Que signifie la pochette de votre premier album « Seven Hills of Rome » ?

On a vu une image sur Google en lien avec Rome et la période de Pax Romana, puis on a contacté un artiste ukrainien en lui parlant de l’image et des éléments qu’on voulait sur notre pochette d’album. Il a tout de suite eu une image en tête, on lui a juste écrit ce dont on avait besoin pour la pochette. Il a travaillé entièrement la pochette de l’album comme il a confectionné l’écriture de notre logo. C’est un excellent artiste, beaucoup de groupes font appel à lui.

7/ Avez-vous eu un album coup de cœur ces derniers temps ?

Pas d’album en particulier, mais Ad Infinitum a été une belle découverte.

8/ Autre chose à ajouter ?

On espère qu’on viendra jouer en France un jour, bon on aimerait jouer partout en vrai (rires).

Merci pour le temps accordé à cette interview.

Résumé

BenPMF
BenPMF
Musicien à ses heures perdues passionné de Power, les mélodies et orchestrations épiques illuminent son bonheur. Ce barde des temps modernes puise son inspiration du côté de Helloween et de Gamma Ray sous un air joyeux de Freedom Call. Son univers s’élargit aussi autour des contrées imaginaires de Stratovarius, Dragonforce, Avantasia, Rhapsody, Blind Guardian… Et bien d’autres encore !